Irina Gabiani’s video at Time is Love. 11, Mulhouse Art Contemporain, Mulhouse, France

L’association Mulhouse Art Contemporain propose au public mulhousien et aux amateurs d’art vidéo une soirée de projection dont le programme a été confié au commissaire d’exposition Kisito Assangni, sur une invitation de l’artiste Marie Paule Bilger.

Le mot de Mulhouse Art Contemporain :
Dans la multitude d’expressions de l’art contemporain aujourd’hui, l’art vidéo occupe une place essentielle. Au carrefour des langages (image, son, graphisme, numérique) la vidéo propose au spectateur une relation très directe à l’œuvre et un dialogue singulier avec l’auteur.
L’image envahit notre monde moderne. Elle se multiplie, se démultiplie, se diffuse dans notre quotidien, sollicite l’attention dans tous les lieux possibles, sorte de miroir aux mille facettes parfois déformantes, troublantes, comme un abîme dans lequel se perdrait notre perception.
En proposant cette soirée, Mulhouse Art Contemporain, poursuit son objectif principal : mieux faire connaître l’art contemporain au public le plus large possible. La vidéo constitue à cet égard un moyen évident et éminemment pertinent.
Dominique Bannwarth, président

Une artiste invite un commissaire d’exposition :
Ayant rencontré Kisito Assangni à vidéoformes et avoir été invitée à participer à son cycle d’art vidéo, j’ai eu très envie de le faire connaître. Mulhouse attend avec impatience “Time is love”, merci à Mulhouse Art contemporain pour le soutien.
Marie Paule Bilger

TIME is Love.11 – cycle d’art vidéo international
TIME is Love Screening est un événement d’art contemporain annuel et itinérant, mettant en vedette les artistes internationaux autour du thème noble qu’est l’amour.
Depuis sa création en 2008, le projet a présenté près de 400 artistes provenant de plus de 45 pays. Il a été montré à Peanut Art Project, New york ; Centre d’art contemporain de Glasgow ; Kunsthal 3.14, Bergen ; Studio1.1 Gallery, Londres ; Zet Foundation, Amsterdam ; Pink Gallery, Séoul ; Galerie Toolbox, Berlin ; Sala Rekalde, Bilbao ; Sint-Lukas Gallery, Bruxelles ; Musée d’art contemporain Ticino, Suisse ; Sazmanab – Centre d’art contemporain, Téhéran etc…
Les sentiments amoureux recouvrent le désert de nos plus grands maux comme de nos plus belles joies. C’est sur le fil de cette ambivalence épineuse que les artistes sélectionnés se risquent.
Ils nous livrent sans concession un éventail de complexités, d’amertumes et de passions généré par les rapports humains.
Chacun des artistes mène une pratique interdisciplinaire apportant un questionnement et une critique sur un système de relation à autrui qui nous apparaît comme étant en voie de disparition.
Des rapports difficiles, complexes, qui s’évanouissent progressivement au profit d’intérêts personnels, économiques et triviaux.
Si TIME is Love dresse un sombre portrait des sentiments humains, des lueurs d’espoirs résident, résistent malgré tout.
Si aujourd’hui le temps est synonyme d’argent, TIME is Love s’emploie à détourner les regards vers des valeurs plus essentielles afin que le temps puisse rimer avec celui de l’amour, du rassemblement et du lâcher prise.
L’amour en tant que sentiment universel s’extirpe ici des clichés traditionnels et d’un idéalisme intemporel.
L’amour est exprimé de manières déconcertantes, troublantes, subtiles et riches. Il est décliné, scruté et traduit avec profondeur et intensité, à l’image de la complexité du genre humain.

Artistes présentés :
Albert Bayona (Espagne), Angelina Voskopoulou (Grèce), Anupong Charoenmitr (Thailande), Céline Trouillet (France), Dee Hood (USA), Djibril Dramé (Sénegal), Erick Tapia (Mexique), Frederico Evaristo (Brésil), Helina Metaferia (Ethiopie), Hiroya Sakurai (Japon), Iloisa Fortes (Cap Vert), Irina Gabiani (Luxembourg), Isabel Pérez Del Pulgar (Espagne), Joas Nebe (Allemagne), Kokou Ekouagou (Togo), Lisa Birke (Canada), Magdalena Zeisel (Autriche), Mauricio Saenz (Mexique), Matilde De Feo (Italie), Michael Macgarry (Afrique du Sud), Mohamed Thara (Maroc), Sandrine Deumier (France), Sarah Bliss (USA), Tom Skipp (Royaume-Uni), Vijay Raghavan (Inde).

Commissariat : Kisito Assangni
Kisito Assangni est un commissaire d’exposition indépendant, consultant et producteur Franco-Togolais qui a suivi une formation en muséologie. Il partage aujourd’hui son temps entre Londres et Paris.
Très impliqué dans l’art vidéo, la performance et l’art sonore, son travail analyse principalement l’impact de la post-mondialisation et la psychogéographie. Ses recherches se concentrent sur les modes de production culturelle qui combinent la théorie et la pratique.
Ses projets ont été présentés dans le monde entier – à la Whitechapel Gallery à Londres, au ZKM Museum à Karlsruhe (Allemagne); au Torrance Art Museum à Los Angeles, au Malmo Konsthall en Suède, au Musée d’Art Contemporain de Séoul, au Centre National d’Art contemporain à Moscou, au Musée d’Art Contemporain de Tenerife en Espagne et bien d’autres.
Fondateur du programme d’art vidéo TIME is Love, Kisito Assangni est aussi à l’origine du projet [SFIP] – Still Fighting Ignorance & Intellectual Perfidy – observatoire pour la critique, la recherche et la présentation de l’art vidéo Africain.

 

*
*
*
Still fro Irina Gabiani’s video “One common father”
*
*
*
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s